Plus d'informations ?

×

Appel gratuit

Ou demandez à être contacté par nos experts.

Vitrages isolants avec contrôle solaire
Découvrez comment lutter contre la surchauffe dans vos bâtiments
avec les vitrages à contrôle solaire d’AGC.

L'utilisation de verres à contrôle solaire permet une économie sur la consommation d'énergie des installations de climatisation et accroît le confort intérieur grâce à un meilleur contrôle de la température et de la luminosité.

Nos vitrages isolants avec contrôle solaire
  • Thermobel EnergyN
    Thermobel Energy N
    Ce vitrage à contrôle solaire est également appelé verre 4 saisons. Il maintient les pièces plus fraîches en été et plus chaudes en hiver. En cas de surchauffe, les pics de l'été peuvent être mieux lissés. Energy N est le compromis idéal pour les façades orientées plein sud avec une surface vitrée moyenne.
  • Thermobel Stopray Vision-62
    Stopray Vision-62
    Stopray Vision-62 combine une transmission lumineuse élevée (62%), un faible facteur solaire (33%) et une excellente isolation thermique. La faible réflexion lumineuse garantit une esthétique neutre élégante. Ce vitrage solaire permet de lisser encore plus les pointes de l'été et de freiner le réchauffement. Nous recommandons souvent cette composition dans les immeubles de bureaux à fort dégagement de chaleur interne ou surface vitrée supérieure à la moyenne.
  • Thermobel Stopray Vision-52
    Stopray Vision-52
    Stopray Vision-52 combine transmission lumineuse (52%), faible facteur solaire (27%) et excellente isolation thermique. La faible réflexion lumineuse garantit une esthétique neutre élégante. La surchauffe de votre bâtiment à travers le vitrage est réduite au minimum. Recommandé pour les murs-rideaux orientés au sud ou les vitrages de toit.
  • Thermobel ipasol Ultraselect 62-29
    Ipasol Ultraselect 62-29
    Avec une transmission lumineuse égale à 62% et un facteur solaire de 29%, l'ipasol ultraselect 62/29 a une sélectivité de 2,14. Le revêtement métallique du vitrage est enrichi d'une troisième couche d'argent, ce qui augmente l'écart entre la lumière et l'entrée solaire.